numéro2 img

Numéro complet en accès libre

Numéro 2 : Retour sur la première édition du Congrès National de Neuropsychologie Clinique
accès libre Editorial

accès libre Mon CNNC à moi : impressions et ressentis

accès libre Premier CNNC : quelle résonance avec ma pratique en gériatrie

accès libre L’évaluation dans l’autisme


accès libre Approche compensatoire et environnementale des troubles cognitifs dans le « spectre schizophrénique »

accès libre Regard critique sur la neuropsychologie clinique en France en 2012


accès libre Diversité des interventions des neuropsychologues dans le vieillissement : intervention dans la communauté

accès libre Prise en charge des patients alcoolo-dépendants

accès libre Statistiques appliquées en neuropsychologie : le cas unique au quotidien !

accès libre
Initiation à la pratique expertale en neuropsychologie


accès libre Du besoin de se regrouper : réflexions et conseils pour la création d’une association

accès libre Lauréats du prix Neuropsychologie.fr pour les posters professionnels

accès libre Essais cliniques de revalidations cognitives individualisées ciblées sur des activités de vie quotidienne

accès libre Prise en charge multidisciplinaire d’une amnésie massive par lésion bilatérale des noyaux thalamiques antérieurs

accès libre Membre fantôme surnuméraire : le cas de Mme S.



TitreÉditorial
AuteursRaphaëlle Amendola ; Dominique Cazin ; Mathieu Hainselin ; Amélie Ponchel
RéférenceAmendola, R., Cazin, D., Hainselin, M. et Ponchel, A. (2013). Éditorial. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 2.

Article ici en accès libre

TitreMon CNNC à moi… impressions et ressentis
AuteursMarine Pernici
RésuméDès son annonce, le premier CNNC a suscité beaucoup d’attentes pour l’ensemble d’une profession à la recherche de repères. Pour ceux qui n’étaient pas là, et pour ceux qui veulent le revivre encore un peu, une plongée en immersion dans ces deux jours de débats passionnés, de discussions passionnantes, d’échanges et de partages, à travers le regard d’une jeune diplômée pleine d’espoirs et de questionnements.
Mots clésCNNC ; Rassemblement ; Neuropsychologie clinique ; Psychologue spécialisé en neuropsychologie
RéférencePernici, M. (2013). Mon CNNC à moi… impressions et ressentis. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 3-7.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitrePremier CNNC : quelle résonance avec ma pratique en gériatrie ?
AuteursHélène Vichard
Résumé Psychologue spécialisée en neuropsychologie, exerçant dans une consultation mémoire, différentes interventions lors de ce premier Congrès National de Neuropsychologie Clinique ont suscité mon intérêt et ont alimenté mes réflexions concernant l’accueil, l’évaluation, l’accompagnement et la prise en charge des personnes présentant des plaintes cognitives. Quel cadre pour l’évaluation de ces personnes ? Quelle spécificité du psychologue spécialisé en neuropsychologie ? Comment mieux définir les compétences et missions de chaque professionnel travaillant au sein d’une équipe pluridisciplinaire ? Comment œuvrer pour une meilleure (re)connaissance de notre pratique clinique ?
Mots clésCNNC ; Consultation mémoire ; Pluridisciplinaire ; Reconnaissance ; Spécificité
RéférenceVichard, H. (2013). Premier CNNC : quelle résonance avec ma pratique en gériatrie ? Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 8-13
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreL’évaluation dans l’autisme
AuteursAnne-Marie Cauletin-Gillier
D'après les présentations de Patrice Gillet et Martine Bretiere.
Résumé Ce symposium se propose d’aborder la difficulté de l’évaluation chez les enfants porteurs d’un Trouble du Spectre Autistique. Après avoir fait un bref rappel de l’historique des recherches dans ce domaine, Patrice Gillet nous propose un modèle neuropsychologique de l’autisme basé sur le modèle lésionnel et illustre ses propos avec l’exemple des particularités de l’attention visuospatiale. Il conclut que les remédiations fonctionnelles fondées sur les observations des déficits lésionnels peuvent s’adapter à la population avec autisme. Martine Bretière, à travers une étude de cas, nous montre l’intérêt d’une nouvelle batterie, la FEE (Fonctions Exécutives Enfant), dans le dépistage et la prise en charge des dysfonctionnements exécutifs dans les troubles du spectre autistique, en comparant notamment les résultats aux plaintes extériorisées à la BRIEF (Inventaire d’Évaluation Comportementale des Fonctions Exécutives).
Mots clésÉvaluation ; Trouble du Spectre Autistique (TSA) ; Modèle neuropsychologique ; Remédiation ; Batterie FEE
RéférenceCauletin-Gillier, A.-M. (2013). L’évaluation dans l’autisme. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 14-18.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreApproche compensatoire et environnementale des troubles cognitifs dans le « spectre schizophrénique »
AuteursStéphane Raffard
Résumé La « remédiation cognitive » dans la schizophrénie connaît un essor important dans les pays anglo‐saxons et tend à s’implanter en France via des programmes de prises en charge standardisés utilisés par un ensemble de professionnels de la santé, notamment psychologues spécialisés en neuropsychologie, mais aussi par des personnels paramedicaux tels que les ergothérapeutes et les infirmiers. Dans cet exposé, nous présenterons rapidement deux programmes de prises en charge neuropsychologiques utilisant les approches compensatoires. Le premier programme, le Cognitive Adaptative Training (CAT), est une approche individuelle visant à modifier l’environnement du sujet en prenant en compte les déficits cognitifs, le profil comportemental et l’environnement propre du patient afin de l’aider à faire face à ses difficultés cognitives. Le second programme, développé par Elizabeth Twamley, a la particularité de proposer une approche groupale. Afin d’essayer de répondre à la complexité et l’hétérogénéité des troubles cognitifs présents dans la schizophrénie, nous aborderons spécifiquement les modifications effectuées sur le CAT en collaboration avec Marie-Noëlle Levaux (Université de Liège). Nous discuterons des limites des programmes de remédiation existants et de la nécessité de les intégrer, comme toute prise en charge psychologique, dans une approche globale et nécessairement individualisée et centrée sur les difficultés en vie quotidienne. Enfin, nous évoquerons et discuterons de l’importance de la place du psychologue spécialisé en neuropsychologie dans la « remédiation cognitive » des individus souffrant de schizophrénie afin d’aller au-delà de programmes « clés en main » et ce, en se basant sur notre expérience clinique et les données de la littérature scientifique.
Mots clésSchizophrénie ; Réhabilitation neuropsychologique ; Approche compensatoire ; Vie quotidienne
RéférenceRaffard, S. (2013). Approche compensatoire et environnementale des troubles cognitifs dans le « spectre schizophrénique ». Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 19-26.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreRegard critique sur la neuropsychologie clinique en France en 2012
AuteursDominique Cazin
RésuméCet article vise à faire un point critique sur la formation des psychologues spécialisés en neuropsychologie en France aujourd'hui. Celle‐ci s'est formalisée en 1992 par la création du premier master de psychologie spécialisé en neuropsychologie et l'offre de formation n'a cessé de s'étoffer depuis, avec un essor de plus en plus important depuis les années 2000. Cet article met en lumière les manques et les besoins au niveau de la formation : déséquilibre quantitatif entre théorie et pratique, manque d'information sur l'histoire de la profession et trop faible prise en compte des réalités de terrain avec la formation de plus de professionnels qu'il n'existe de postes à pourvoir, etc. Le constat est amer, mais réalisé dans l'objectif d'apporter des pistes d'amélioration dans les années à venir. Trois acteurs ont un rôle fort à jouer dans la formation : le monde étudiant, mais aussi les responsables universitaires et les professionnels. Une collaboration plus étroite entre ces différents acteurs s'avère indispensable afin d'améliorer l'articulation entre formation pratique et théorique des futurs psychologues spécialisés en neuropsychologie.
Mots clésCNNC ; Formation ; Historique ; Organisation nationale
RéférenceCazin, D. (2013). Regard critique sur la neuropsychologie clinique en France en 2012. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 27-33.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreDiversité des interventions des neuropsychologues dans le vieillissement : intervention dans la communauté
AuteursVirginie Mattio
Résumé La personne âgée présentant des troubles cognitifs reste une personne avec des obligations citoyennes. Par contre, elle est peu à peu exclue de notre société, qui la prive de sa participation, de son utilité sociale, voire de son statut social. Elle reste pourtant en mesure d’exercer toute une série d’activités. Prévention, formation et lutte contre la stigmatisation s’avèrent trois axes importants à développer en France pour une meilleure inclusion des personnes âgées présentant des troubles cognitifs dans notre société, et plus précisément dans leur cadre de vie. Le manque cruel de services aux personnes âgées présentant des troubles cognitifs et à leurs proches vivant encore à domicile semble justifier une mobilisation et des initiatives, notamment dans un environnement de proximité et via la mise en place de recherches‐actions participatives. Proposer un accompagnement individualisé des familles, une aide à domicile de qualité, favoriser le bénévolat, permettre d’apporter une contribution utile, renforcer l’intégration sociale, chasser les préjugés, prendre en compte les facteurs psychosociaux influençant la situation, mais également créer des centres de documentation, bibliothèques, former les soignants, sensibiliser le grand public, sont autant d’actions dans lesquelles notre profession participera à mieux penser la place de la personne âgée présentant des troubles cognitifs et de ses proches dans la cité. Nous montrerons en quoi les psychologues spécialisés en neuropsychologie ont un grand rôle à jouer dans ces champs de l’éducation, l’information et la mise en avant d’une image différente.
Mots clésAppel à mobilisation ; Inclusion ; Personnes âgées ; Handicap cognitif ; Société
RéférenceMattio, V. (2013). Diversité des interventions des neuropsychologues dans le vieillissement : intervention dans la communauté. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 34-37.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

 

TitrePrise en charge des patients alcoolo-dépendants
AuteursSandrine Chicherie
D'après les présentations de Hélène Beaunieux, Coralie Lannuzel, Nadège Bordas et Céline Boudehent.
Résumé Ce symposium a pour objectif général de décrire les troubles neuropsychologiques consécutifs à un mésusage d’alcool et leurs conséquences cliniques en termes de prise en charge de l’alcoolo-dépendance et de diagnostic différentiel. Les études de neuropsychologie et neuroimagerie conduites auprès de patients alcoolo‐dépendants ont permis d’affiner nos connaissances sur la sémiologie des déficits neuropsychologiques liés à la consommation chronique d’alcool. Ces connaissances scientifiques récentes, qui feront l’objet de la première communication, amènent à reconsidérer non seulement les pratiques cliniques en addictologie, mais aussi la prise en compte des troubles neuropsychologiques liés à l’alcool par les neuropsychologues hors du champ de l’addictologie. L’évaluation neuropsychologique des patients alcoolo-dépendants en clinique courante en France reste encore rare. Pourtant, les cliniciens reconnaissent qu’elle pourrait leur permettre de mieux comprendre les difficultés de certains patients et d’ajuster leurs parcours de soin en conséquence de la nature et de la sévérité des troubles neuropsychologiques. Ce point fera l’objet de la seconde communication. La troisième communication aura pour objectif d’exposer les travaux réalisés dans d’autres pathologies et de discuter les expériences cliniques actuellement en cours en addictologie. Enfin, la question des troubles neuropsychologiques liés à la consommation chronique d’alcool est peu considérée dans le cadre des examens neuropsychologiques à visée différentielle par les neuropsychologues hors du champ de l’addictologie. La dernière communication aura pour objet d’exposer et de discuter des éléments sémiologiques permettant de faire la part des troubles neuropsychologiques liés au mésusage d’alcool de ceux consécutifs à une pathologie dégénérative ou une lésion cérébrale acquise.
Mots clésAlcoolo-dépendance ; Prise en charge ; Troubles cognitifs ; Parcours de soin ; Abstinence
RéférenceChicherie, S. (2013). Prise en charge des patients alcoolo-dépendants. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 38-43.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreStatistiques appliquées en neuropsychologie : le cas unique au quotidien !
AuteursPierre-Yves Jonin
RésuméNombre d’entre nous utilisons des étalonnages ou groupes contrôles quotidiennement, transformons des scores, utilisons des indicateurs de tendance centrale et de dispersion (moyenne, écart-type), ou encore appliquons des seuils de significativité statistique (le célèbre « moins deux écarts-types »). Pourtant, nous connaissons souvent assez mal les postulats qu’implique cette pratique, et par conséquent maitrisons rarement les erreurs engendrées dans l’interprétation d’un score. Les tests et procédures d’évaluation étant centraux dans nos bilans, cet état de fait semble paradoxal, compte tenu de son impact sur nos interprétations cliniques. Or, différents outils existent aujourd’hui pour considérer chaque patient comme un authentique « cas unique », et mettre en œuvre une démarche statistique rigoureusement adaptée à l’individu. Ces outils sont pourtant méconnus, sous‐utilisés, au profit du traditionnel « score Z », qui est en réalité le plus souvent inapproprié. Au cours de cet exposé, les limites des mesures statistiques descriptives les plus utilisées en neuropsychologie clinique seront détaillées, et les moyens pratiques d’y remédier seront décrits. Les méthodes proposées seront transmises explicitement et illustrées de vignettes cliniques.
Mots clésStatistiques ; Psychométrie ; Score Z ; Cas unique
RéférenceJonin, P.-Y. (2013). Statistiques appliquées en neuropsychologie : le cas unique au quotidien ! Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 44-51.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreInitiation à la pratique expertale en neuropsychologie
AuteursAnne-Marie Cauletin-Gillier
D'après la présentation de Marie-Christine Gély-Nargeot.
Résumé Cet atelier vise à présenter les connaissances de base et les grands principes directeurs des règles de procédure applicables aux mesures d’instruction confiées à un psychologue par la justice. Il vise également à échanger sur les différents aspects (théorique, méthodologie, éthique) de l’expertise neuropsychologique à travers la présentation de cas. Dans un premier temps, qui se voudra très pratique, seront ainsi exposés les grands principes directeurs qui régissent la pratique expertale judiciaire avec le statut légal de l’expertise neuropsychologique, la procédure pour devenir neuropsychologue expert judiciaire, les différentes missions confiées, la procédure légale et le déroulement d’une expertise neuropsychologique. Puis dans un second temps seront présentées différentes études de cas qui permettront d’échanger sur la pratique de l’expertise neuropsychologique du dommage cérébral. Lors de l’expertise psychologique du dommage cérébral, les conclusions des magistrats portent essentiellement sur le « chiffrage » des séquelles à retenir. Pour ce faire, le psychologue expert a pour rôle préliminaire de « dé-chiffrer » le comportement. Toutefois, ce travail n’est que rarement simple, puisque le traumatisme subi peut précipiter une décompensation psychique, et les lésions cérébrales peuvent entraîner des troubles du comportement et de la personnalité. Nous illustrerons notre propos par différentes présentations de cas, où en l’absence de cette approche holistique des états mentaux et du comportement, les tableaux cliniques furent interprétés de façon erronée et attribués à tort, induisant alors de lourdes conséquences en matière d’imputabilité et donc de réparation du dommage subi. Enfin, l’encadrement de l’activité du psychologue expert par la législation et l’éthique judiciaire d’une part, par le code de déontologie des psychologues d’autre part, ne supprime pas les questions éthiques qui surgissent au cours de la pratique expertale. Nous les abordons à travers deux exemples.
Mots clésExpertise ; Éthique ; Approche holistique ; Diagnostic différentiel ; Justice
RéférenceCauletin-Gillier, A.-M. (2013). Initiation à la pratique expertale en neuropsychologie. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 52-57.
CatégorieHors série CNNC

<

Article ici en accès libre

TitreDu besoin de se regrouper : réflexions et conseils pour la création d’une association
AuteursSandrine Chicherie
RésuméDurant tout le CNNC, un stand associatif était ouvert. Il a permis aux associations existantes de distribuer des informations aux professionnels présents, se faire connaître des collègues présents durant le congrès, et donner quelques conseils aux psychologues spécialisés en neuropsychologie souhaitant se rassembler en association. L’association régionale NeuroPsy‐PACA rassemble les associations PsyNeuV (84), Neur0ps6 (06) et Neuropsy13 (13) (ainsi que des membres individuels) depuis octobre 2012. Elle est le fruit d’un long travail de réflexion pour l’organisation de nos regroupements dans la région PACA. Forts de cette expérience, nous ne pouvons qu’engager les collègues des autres régions à suivre une démarche similaire. L’objectif de cet article est de donner quelques conseils et pistes de réflexion pour la création d’une association de psychologues spécialisés en neuropsychologie dans votre région.
Mots clésAssociation ; Regroupement ; Organisation ; Loi 1901 ; Psychologue spécialisé en neuropsychologie
RéférenceChicherie, S. (2013). Du besoin de se regrouper : réflexions et conseils pour la création d’une association. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 58-61.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreLauréats du prix Neuropsychologie.fr pour les posters professionnels
AuteursSans auteur
Résumé Durant tout le CNNC, un stand associatif était ouvert. Il a permis aux associations existantes de distribuer des informations aux professionnels présents, se faire connaître des collègues présents durant le congrès, et donner quelques conseils aux psychologues spécialisés en neuropsychologie souhaitant se rassembL’association Neuropsychologie.fr a tenu à soutenir ce premier Congrès National de Neuropsychologie Clinique par l’attribution de prix posters. Durant les trois premières demi-journées de congrès, les participants ont pu voter anonymement pour leur poster préféré. Ces votes ont permis d’élire trois posters, qui ont été mis à l’honneur dans la salle de conférences plénière. Des prix ont été attribués aux auteurs : 400 € pour le premier prix, 300 € pour le deuxième et 200 € pour le troisième. Cette initiative avait pour objectif de soutenir l’effort de communication des collègues. Pour la prochaine édition, nous attendons des soumissions encore plus nombreuses, que ce soit pour les communications orales ou affichées : les psychologues spécialisés en neuropsychologie ont beaucoup de choses à partager !
Les prix Neuropsychologie.fr ont été attribués à :
- 1er Prix : Le Vourc’h F., Kervarrec A. (Douarnenez) pour : « Projet de revalidation individualisée ciblant des activités de vie quotidienne pertinentes auprès des personnes présentant un vieillissement cérébral/cognitif problématique au sein d’un hôpital de jour gériatrique de proximité »
- 2ème Prix : De Anna F., Gour N., Meunier J., Ceccaldi M. (Marseille) pour : « Prise en charge multidisciplinaire d'une amnésie massive par lésion bilatérale des noyaux thalamiques antérieurs »
- 3ème Prix : Bourlon C., Bourgeois A., Vandier J., Bordier A., Barradij M., Urbanski M., Bartolomeo P., Duret C. (Boissie Le Roi, Paris et Milan) pour : « Membre fantôme surnuméraire : le cas de Mme S »
Mots clésPosters
RéférenceSans auteur. (2013). Lauréats du prix Neuropsychologie.fr pour les posters professionnels. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 62-70.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreEssais cliniques de revalidations cognitives individualisées ciblées sur des activités de vie quotidienne
AuteursFlorence Le Vourc’h ; Alain Kervarrec
RésuméAucun
Mots clésAucun
RéférenceLe Vourc’h, F. et Kervarrec, A. (2013). Essais cliniques de revalidations cognitives individualisées ciblées sur des activités de vie quotidienne. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 63-65.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitrePrise en charge multidisciplinaire d’une amnésie massive par lésion bilatérale des noyaux thalamiques antérieurs
AuteursFrancesca De Anna ; Natalina Gour ; Jeanne Meunier ; Mathieu Ceccaldi ; Olivier Felician
RésuméAucun
Mots clésAucun
RéférenceDe Anna, F., Gour, N, Meunier, J., Ceccaldi, M. et Felician, O. (2013). Prise en charge multidisciplinaire d’une amnésie massive par lésion bilatérale des noyaux thalamiques antérieurs. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 66-67.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre

TitreMembre fantôme surnuméraire : le cas de Mme S.
AuteursClémence Bourlon ; Alexia Bourgeois ; Julien Vandier ; Aurélie Bordier ; Mariétou Baradji ; Marika Urbanski ; Paolo Bartolomeo ; Christophe Duret
RésuméAucun
Mots clésAucun
RéférenceBourlon, C., Bourgeois, A., Vandier, J., Bordier, A., Baradji, M., Urbanski, M., Bartolomeo, P. et Duret, C. (2013). Membre fantôme surnuméraire : le cas de Mme S. Les Cahiers de Neuropsychologie Clinique, 2, 68-70.
CatégorieHors série CNNC

Article ici en accès libre